Les Français et les repas de fêtes

À quelques jours du Réveillon, les commerces de bouche s’activent. Et les Français aussi ! Si le contexte d’inflation est de mise cette année, une étude YouGov x epicery*, a révélé que plus de 2/3 des Français (72%) sont prêts à dépenser jusqu’à 50 € par personne pour leur repas de Noël. Ambiance, livraison, bûche… On fait le tour des tendances de cette année pour vous inspirer !

Quelle ambiance pour votre repas de fêtes ?

Il y a ceux qui vont miser sur la tradition, car oui, elle a du (très) bon. Difficile de résister à l’appel de la traditionnelle volaille de Noël et de l’incontournable bûche pour le dessert. Pourquoi changer une équipe qui gagne ? 

Pour les appétits végétariens, un repas festif et 100% végétarien, c’est possible ! L’union du risotto aux truffes, des légumes rôtis ou encore d’un généreux plateau de fromages font la force d’un repas plus que gourmand, tout en se faisant plaisir. 

Envie de célébrer la fin d’année autrement ? Mezzes méditerranéens, panettone et antipasti italiens… Laissez-vous porter par les saveurs et spécialités d’ici et d’ailleurs. À vous de jouer pour imaginer de nouvelles traditions ! 

Enfin, une touche d’extraordinaire pour les tables plus exceptionnelles, peut résider dans un plateau de fruits de mer, une bouteille de champagne, quelques grains de caviar, un coffret de macarons…

Des fêtes sans embûches

Nous la connaissons tous, la course contre-la-montre à quelques jours de Noël. Cadeaux, achats pour le repas, bouclage des valises… Cette période, à la fois festive mais souvent stressante, pourrait bien être (en partie) résolue grâce à la livraison !  En tout cas, c’est ce qu’espère, un tiers des Français qui se dit intéressé par la livraison de produits frais et gourmands des commerçants de quartier pour leur repas de Noël, avec un pic à 53 % chez les parents. 

Menu de fêtes exclusif Julia Sedefdjian x epicery

Si vous êtes plutôt dans l’équipe “les pieds sous la table”, la plus jeune cheffe étoilée de France, Julia Sedefdjian, imagine un menu de fêtes en exclusivité pour epicery. Tarama, tzatziki, panisse… L’entrée en matière multiplie les escales dans le bassin méditerranéen, de la Grèce à Nice, sa patrie, avec une farandole de quatre bouchées. Pour la suite du programme, la cheffe joue avec les codes traditionnels rehaussés d’une touche bistronomique : suprême de volaille aux châtaignes ou filet de bar rôti aux coquillages d’hiver et mini-bûche pour le dessert. De quoi finir l’année en beauté.

Et pour finir, l’eau à la bûche ! 

Malgré le contexte inflationniste, une attention particulière est toutefois apportée aux desserts et gâteaux. En effet, 52% des Français comptent garder un budget identique à 2021. La tradition de la bûche de Noël devrait donc être préservée ! 

Ainsi, pour régaler les becs sucrés cette année, le chef-pâtissier Aurélien Cohen s’inspire de l’une de ses créations emblématiques pour imaginer une bûche inédite, en exclusivité pour epicery. Sa recette du succès ? Enrobage rocher craquant au chocolat Dulcey, mousse à la vanille Bio de Madagascar, cœur de praliné noix de pécan à la fleur de sel, onctueuse ganache au chocolat Dulcey, biscuit moelleux à la vanille et un praliné croustillant à la noix de pécan. Vivement le dessert.

*Sondage en ligne mené les 28 et 29 septembre 2022 auprès d’un échantillon de 1064 personnes, représentatives de la population nationale française (18 ans et plus)

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour, plus d’infos sur http://www.mangerbouger.fr.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération