Moment à deux : plutôt brunch, dîner ou attentions à partager ?

“L’amour passe par l’estomac.” Si l’adage le dit, on a bien envie d’y croire. Alors, en cette année un peu particulière, on a décidé de le prendre au pied de la lettre. Vos commerçants de quartier ont d’ailleurs mis les petits cœurs dans les grands, pour vous livrer de quoi vous régaler le jour de la Saint-Valentin (ou de la Saint-Augustin si vous préférez, qui se trouve être le 28 août). Servez-vous !

 

POUR UN BRUNCH AVEC TOI

Hors de question de faire n’importe quoi ! C’est pourquoi, l’équipe s’est mise en quête des brunchs epicery qui devraient vous faire de l’œil. Chez Julhès, la tradition a du bon (on parle de la baguette). Elle est à dévorer avec des mini-confitures Alain Millat, du jambon Prince de Paris et quelques 200g de comté. Le tout est accompagné d’un assortiment de viennoiseries et de jus d’orange. Brunch simple mais terriblement efficace. Maison Lillo mise sur le duo oeuf et jambon blanc pour vous faire craquer. Ajoutez à ça des yaourts natures, de la confiture, des crêpes, du pain au levain. Et c’est un brunch sans faute ! Pour celles et ceux qui ne peuvent s’empêcher de faire les yeux doux aux vitrines de boulangerie, on vous conseille de dénicher votre brunch chez Les Saveurs de Levis. Mini-viennoiseries, chouquettes, petit pain aux lardons, quiche lorraine… Et plus si affinités.

 

BRUNCH À PARTAGER

 

Les idées de brunch pour la Saint-Valentin

 

UN MENU EN MOINS DE DEUX

Vous ne pouvez pas aller au restaurant ? Faites venir le restaurant à vous ! La Cantine epicery met à la carte les meilleures adresses de votre quartier. Et devinez quoi ? Il y en a pour tous les goûts. La brasserie Flora Danica, adresse mythique des Champs Elysées, vous propose de plonger dans la cuisine danoise, à grands renforts de tarama onctueux et de dégustation de poissons fumés. Chez Maison Mulot, ils vous proposent de rester fidèle aux produits emblématiques de la gastronomie française : filet de sole de Concarneau, magret de canard des Landes ou filet de boeuf Charolais. Enfin, la poissonnerie Collachot a spécialement imaginé un plateau à partager, pour les amoureux de fruits de mer. Huîtres, bulots, crevettes, langoustines… Tout y est !

 

MENU POUR DEUX

 

C’EST L’ATTENTION QUI COMPTE

Avec des chocolats, des fleurs, des corbeilles de fruits ! L’essentiel est de le dire… ou le faire comprendre. Et ça tombe bien, votre quartier regorge de bonnes idées pour offrir ou se faire plaisir.

Cette année, Maison Boissier ne fait pas dans la dentelle : cœurs ultra choco, truffes, gourmandises et dragées colorées. Chez Ladurée, le macaron reste l’élu, livré dans un coffret spécial. Le Meilleur Chef Pâtissier du monde Pierre Marcolini a mis du cœur à l’ouvrage pour imaginer une collection qui met fait battre le nôtre : du praliné, du chocolaté, du fruité. Quant à Le Lautrec, c’est avec une passion débordante pour le chocolat qu’ils ont imaginé un coffret rempli de douceurs, les préférées de leurs clients.

Si vous n’avez pas le béguin pour le chocolat (loin de nous l’idée de vous juger), on a quelques inspirations qui ont du bon. Les bouquets de fleurs de saison imaginés par nos fleuristes sont toujours un plaisir à offrir ou à s’offrir. La Comtesse du Barry, elle voit les choses en grand avec un coffret salé pour un apéro 4 étoiles. Au menu ? Du caviar, du foie gras, du tarama et du champagne pour trinquer. En parlant de ça, Dilettantes, la seule authentique cave à champagne de Paris, aura dans sa boutique, de quoi faire grimper au rideaux les amateurs de fines bulles. Enfin, c’est à la Ferme de Longchamp que l’on déniche notre dernière inspiration. Pour vivre d’amour et de fruits frais, on fait confiance aux corbeilles d’Atef. Succès garanti.

 

PLAISIR D'OFFRIR

 

Les idées cadeaux pour la Saint-Valentin

 

LES DUO GAGNANTS

Dites-nous dans quel quartier vous vivez et nous vous dirons quel duo composer ! L’équipe epicery est partie à la chasse des pépites à marier, dans quatre quartiers parisiens.

Rue des Martyrs

Rue emblématique du nord parisien, la rue des Martyrs regorge de commerçants de proximité chez qui vous pouvez vous faire plaisir ! Si vous recherchez une ambiance petit-déjeuner à deux, arrêtez-vous chez Maison Delmontel. Vous y trouverez de quoi vous concocter un petit-déjeuner ultra gourmand à coup de chouquettes dorées et de viennoiseries croustillantes. Un petit saut chez Olivier Fleuriste et vous trouvez un joli bouquet de saison pour compléter la table de votre petit-déjeuner.

Quartier Passy

Envie d’un goûter à partager ? Rendez-vous dans le 16e arrondissement de Paris ! La pâtisserie Philippe Conticini, située au 42 rue de l’Annonciation, est un appel à la gourmandise. Assortiment de pâtisseries individuelles, des authentiques classiques aux nouveautés inspirées, vous ne saurez plus où donner de la tête ! La visite du quartier se poursuit au marché aux fleurs de Passy. Les étals sont colorés et parfumés. Déambulez parmi les bouquets et choisissez votre préféré. Plutôt mimosa ou tulipes colorées ?

Saint-Germain-des-Prés

Quartier mythique de la Rive Gauche, Saint-Germain-des-Prés cache dans ses ruelles de jolies pépites. Premier arrêt chez Maison Mulot : cette adresse artisanale met tout son savoir-faire dans l’élaboration d’un menu gourmand, à partager sans modération. Profitez de notre passage dans le quartier pour faire une pause chez Oz Garden. Roses parfumées, fleurs séchées… Le plus dur sera de choisir !

Boulevard de Magenta

Besoin d’une bonne dose de dolce vita ? Rendez-vous au cœur du Marché Saint-Quentin ! Poussez la porte du traiteur italiano Mercato pour tomber littéralement dans une avalanche de douceurs italiennes. Charcuteries et fromages italiens, pasta et desserts… Un week-end à la romaine, pour les amoureux de cuisine italienne. Pour les amateurs de vin, la cave Vitis Vinifera se trouve quelques mètres plus bas. Gregory a toujours de bons conseils, suivez-les les yeux fermés !

 

Toute l’offre Saint-Valentin est à disponible sur epicery jusqu’au 14 février,
en livraison ou en retrait en boutique. 

No tags

Partager cet article

Découvrez les paniers suggestions de vos commerçants

Le panier : Légumes d'Automne rôtis au four

(Pour 4 personnes)

CHEZ VOTRE PRIMEUR
3 grosses pommes de terre
1 patate douce
1/2 petit potimarron
1 oignon
3 carottes
2 courgettes
3 gousses d’ail

DANS VOS PLACARDS
1 bouillon cube
1 c. à soupe d’herbes de Provence
1 c. à café de paprika
1/2 c. à café de piment d’Espelette
2 c. à soupe d’huile d’olive
sel, poivre
150 ml de vin blanc sec

Faites pré-chauffer votre four à 180°C
> Coupez en gros morceaux les pommes de terre, la patate douce.
> Tranchez le potimarron, coupez en bâtonnets la carotte  et la courgette et coupez en lamelles les oignons.
> Épluchez l’ail, coupez-le en deux pour le dégermer ciselez-le légèrement.
> Faites chauffez 15cl d’eau pour diluer le bouillon cube.
> Dans un saladier, mélangez les légumes avec le bouillon, le vin, les herbes de Provence, le paprika, le piment et l’huile d’olive.
> Remuez, salez et poivrez selon vos goûts.
> Étalez dans un plat ou dans le lèche frite vos beaux légumes et enfournez pendant 40 minutes ; vérifiez la cuisson des légumes avec la pointe d’un couteau, ils doivent être bien tendres.

Notre conseil : arrosez les légumes de jus de cuisson de temps en temps pour qu’ils ne s’assèchent pas !

Dégustez comme ça, ou avec une belle pièce de votre boucher !


 

Le panier : tarte spirale aux légumes d'automne

(Pour 4 personnes)

Pour une belle tarte

CHEZ VOTRE PRIMEUR
33 courgettes
5 carottes
2 gousses d’ail
1 oignon jaune/h4>

DANS VOS PLACARDS
1 pâte feuilletée
3 cuillères à soupe de moutarde
Huile d’olive
Sel, poivre

Faites pré-chauffer votre four à 180°C .

> Étalez votre pâte feuilletée dans un plat, piquez-la, et enfournez pendant 10 min. (Petite astuce : tapissez le fond de votre tarte avec des pois secs pour ne pas qu’elle gonfle à la pré-cuisson !)
> Coupez très finement votre oignon en demi-cercle.
> Épluchez vos carottes & courgettes, émincez les dans le sens de la longueur afin qu’elles forment de belles bandes rectangulaires (elles peuvent bien sûr ne pas être régulières !)

Notre conseil : pas besoin d’accessoires de pro, votre économe suffit !

> Une fois la pâte feuilletée pré-cuite étalez 3 belles cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne, salez, poivrez et déposez l’ail préalablement émincé.

Passons aux choses sérieuses… !

> En partant de l’extérieur de la pâte, déposez délicatement vos légumes sur la tranche, en les faisant reposer les uns contre les autres en alternant courgette / carotte / oignon.
> Faites ainsi en escargot jusqu’à rejoindre le centre de la tarte.
> Lorsque toute la pâte est recouverte, salez, poivrez, assaisonnez d’huile d’olive et hop ! Au four pendant 40 minutes !


 

Le panier : compote de fruits

(Pour 4 personnes)

CHEZ VOTRE PRIMEUR
3 belles pommes
2 poires
4 figues

DANS VOS PLACARDS
Une gousse de vanille
140g de sucre
(facultatif) : une cuillère de Grand Marnier

> Pelez et coupez en dés les pommes, les poires et les figues.
> Dans une casserole faites bouillir quelques minutes 10 centilitres d’eau, une belle cuillère à soupe de Grand Marnier, et la gousse de vanille coupée en deux dans sa longueur.
> Ajoutez les fruits, le sucre et couvrez !

Un peu de patience, il faut que cela compote à feu doux…
> Remuez par moment pour que cela n’accroche pas au fond de la casserole.
> Une fois les fruits bien compotés, légèrement dorés et sirupeux, réservez dans des ramequins.
> Servez tièdes ou froid.

Partager cet article

Pâques : origines et traditions

 

LES ORIGINES DE PAQUES

 

Des origines paiennes et polytheistes

De tout temps, on fête la renaissance de la nature après les longs mois d’hiver et l’arrivée bien attendue du Printemps. Dans toutes les sociétés polythéistes, le Printemps est la saison la plus importante de l’année. Car de la même manière que les Celtes craignaient réellement que le ciel ne s’effondre sur eux sans l’aide du chêne de Taranis, pilier du cosmos, de même l’on craignait un printemps tardif, après un hiver trop long et froid. L’image même de cette crainte se retrouve dans le personnage mythologie de Baba Dochia, sous les traits d’une très vieille femme, originaire des terres bulgares et roumaines. Baba Dochia, impatiente de l’arrivée du printemps, se serait aventurée dans la forêt, croyant après un beau jour de soleil le beau temps revenu. Mais la nuit tombée, l’hiver reprit ses droits et la vieille femme mourut gelée.

La légende de Demeter, dont la fille Perséphone est retenue aux enfers six mois de l’année, les mois d’hiver, représente aussi toute l’impatience et la joie de voir s’éveiller enfin la nature: l’arrivée du printemps est vécu, même par une des plus grandes déesse, comme une libération.

De nombreuses divinités indo-européennes seraient d’ailleurs, comme Perséphone, enfermées ou endormies l’hiver; et l’on fêtait leur éveil ou leur libération durant les mois du printemps : Brig, déesse Irlandaise, Mat’syra Zemlia au panthéon slave dont les os sont de roche, le sang de rivière et les cheveux des plantes… Le plus grand événement fêtant le retour des dieux et leur expansion à travers la campagne est la Nuit de Walpurgis, une fête ayant lieu entre le 30 avril et le 1er mai dans toute l’Europe. Si l’on célèbre aujourd’hui Pâques aux alentours du 15 avril, il est certain que cette fête prend toute son importance dans cette Nuit de Walpurgis, célébrée dans toute l’Europe depuis des millénaires.

 

 

Dans la religion catholique

De la même manière que l’arrivée du Printemps est l’événement le plus important de l’année des religions polythéistes, Pâques est la fête la plus importante du christianisme. Elle est multiple, ce qui explique son s, car elle commémore la dernière Cène qui institua l’eucharistie, la Passion, et la Résurrection de Jésus. L’origine étymologique vient de la légende des dix plaies d’Egypte : Pasah, qui signifie “passer au-dessus” . En effet, Pessah, la Pâque juive (et oui, sans s), commémore la colère de Dieu contre le pharaon et les egyptiens, qui tenaient les juifs en esclavage. Après les 9 premiers fléaux vint le plus féroce : tous les enfants nés dans l’année seraient tués dans la nuit, sauf ceux des familles juives, lesquelles avaient reçu pour instruction de badigeonner leurs portes et fenêtres du sang d’un agneau, informant les puissances de passer au-dessus sans s’arrêter. Le Christ, dans la symbolique chrétienne, ayant lui-même vécu la Passion durant cette période, il devint l’agneau immolé pour sauver l’humanité. C’est, dès le 2ème siècle, la première fête célébrée dans les calendriers chrétiens. Si certaines des premières Eglises chrétiennes primitives célébraient Pâques le vendredi, portant leur attention sur la Passion et la dernière Cène, et suivant les traditions juives, l’Eglise de Rome fêtait Pâques le dimanche, mettant l’accent sur la résurrection. Durant de nombreuses décennies, le calcul de la date de Pâques fut source de querelles et de recherches effrénées; aujourd’hui, le calcul, appelé comput, est particulièrement complexe, notamment lorsqu’il s’agit de le représenter par des algorithmes mathématiques. Il est cependant reconnu que Pâques a lieu le dimanche suivant la première pleine lune du Printemps.

 

 

Evangélisation

En Europe, avant la période de l’Evangélisation et alors que les peuples respectent toujours les croyances païennes ou polythéistes de leurs régions, on assiste à des chevauchements des cultes greco-romains et des croyances celtiques autour de la résurrection de la nature et de l’équinoxe (la fameuse nuit des Walpurgies). Au fur et à mesure de l’évangélisation cependant, les chrétiens s’appuient sur les traditions locales et transforment peu à peu les fêtes païennes en fêtes chrétiennes, gardant cependant un très grand nombre de traditions dans les célébrations de Pâques. On note notamment qu’en Grande-Bretagne, où Pâques est appelée Easter, l’on célébrait la déesse Eostre, laquelle symbolise le renouveau et annonce le printemps. C’est pourquoi à ce jour encore, un grand nombre de traditions datant des premiers siècles sont encore pratiquées à Pâques.

 


 

 

 

LES TRADITIONS

Les toutes premières traditions autour de Pâques sont celles se rapportant aux divinités antiques : Maia, la déesse du printemps selon les romains, et qui a donné son nom au mois de Mai, était célébrée en sacrifiant une truite pleine (ça vous rappelle quelque chose? ). Pour apaiser Mama Dochia, l’on accrochait des offrandes aux arbres ou on les cachait sous des pierres, dans les prémices de ce qui deviendra la chasse aux oeufs. Pour Flore, la déesse des fleurs et de la fécondité, l’on s’ornait de couronnes de fleurs et l’on sacrifiait du gibier tel le lièvre et le sanglier.

AUjourd’hui, c’est principalement en Allemagne, en SUisse, en AUtriche, en Alsace et Moselle, mais aussi en Martinique, Guadeloupe et à La Réunion que Pâques est le plus fêté, avec des rites associés à l’Eglise catholique ou orthodoxe notamment. Cette fête s’apparente à Noël, et l’on s’offre des cadeaux, notamment des oeufs de Pâques.

 

 

Les oeufs

En France et dans le Sud de l’Europe, la tradition veut que l’oeuf de Pâques soit apporté par les cloches. EN effet, celle-ci seraient parties le jeudi soir, veille du vendredi Saint, en direction du Vatican où le Pape les aurait bénies; ce qui explique pourquoi les cloches sont muettes le vendredi de Pâques. Elles reviennent le dimanche, chargées d’oeufs (en chocolat, en sucre, ou simplement peints de couleurs vives). Dans tout le quart nord-Est de la France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, c’est le lapin ou le lièvre de Pâques qui distribue les oeufs. Cet oeuf est un motif symbolique extrêmement présent dans les mythologies : selon le panthéon finlandais, le monde serait né de l’oeuf; et l’on a aussi retrouvé des oeufs décorés en Afrique datant de plus de 60000 ans. Dans la chrétienté, l’oeuf est aussi porteur de symboles : l’oeuf dur, par exemple, est un composant du repas de deuil. La Tradition de s’offrir des oeufs remonte à l’Antiquité, en Perse et en Egypte, où l’on s’offrait des oeufs peints en rouge pour fêter le renouveau.

EN France, on dit souvent que la tradition vient du fait qu’il était interdit de consommer les oeufs pondus pendant le carème, et que ceux-ci étaient alors bouillis et peints pour fêter Pâques.

C’est au XIX ème siècle que les Allemands ont, pour la première fois, l’idée de remplacer les oeufs par des oeufs en chocolat ou en sucre.

 

 

Les fouets

Dans l’Est de L’europe, soit en Hongrie, Slovaqiue, République Tchèqyue et Roumanie, une tradition a encore lieu dans certaines régions rurales : les garçons et les hommes tressent des fouets avec des roseaux et des rubans colorés, tandis que les femmes et jeunes filles colorents des oeufs durs avec de la cire. Le matin du lundi de Pâques, les garçons font le tour de leur voisinage pour “fouetter” les jeunes filles, lesquelles leur offrent en échange des bonbons s’ils sont jeunes, et un verre d’alcool s’ils sont adultes.

 

 

L’eau de Pâques

En France et surtout au QUébec, l’eau de Pâques permettrrait de guérir des maladies. Selon certains, c’est l’eau de pluie tombée au matin de Pâques; selon d’autres, elle est récoltée par des enfants dans les rivières le dimanche matin; enfin, dans la religion catholique, il s’agit de l’eau bénie pendant la célébration de la messe du matin de Pâques. AU Québec, l’on conserve cette eau toute l’année et on l’utilise avec parcimonie.

 

 

En cuisine

En France, c’est bien en cuisine que Pâques a le plus de traditions ! le repas de Pâques est l’occasion de manger un gigot d’agneau accompagné de flageolets, ou de légumes nouveaux pour fêter le Printemps.

En Alsace sont confectionnés les Osterlammele, des biscuits en forme d’agneau, tandis que dans le reste de l’Europe, de nombreux gâteaux sont préparés pour Pâques : en effet, les familles devaient utiliser les nombreux oeufs pondus lors du carâme. C’est pourquoi l’on retrouve des desserts de Pâques propres à chaque Pays : le koulitch et la pashka en Russie, le Campanare della Nonna, la Colombe en Italie, ou bien la Couve Crestoise en forme de Nid dans la Drôme.

Découvrez toutes nos offres pour Pâques !

No tags

Partager cet article

Pâques 2020 : nos menus préférés pour un dimanche gourmand

Les Origines de Pâques

De tout temps, on fête la renaissance de la nature après les longs mois d’hiver et l’arrivée bien attendue du Printemps.

Dans la religion catholique, Pâques commémore la dernière Cène, la Passion et la résurrection de Jésus-Christ, tandis que dans la religion Juive, Pessah rappelle l’Exode d’Egypte et le début de la saison de la moisson de l’orge. Ici aussi, ce sont les thèmes de la renaissance, de la liberté et de la fertilité qui sont célébrés.

C’est pourquoi les symboles les plus présents dans l’imagerie de Pâques sont des symboles d’abondance : l’oeuf, le lièvre dont l’imagerie antique se réfère à sa fertilité, ou le nid.

Quant aux cloches, la légende dit qu’elles s’envolent jusqu’à Rome pour être bénies par le Pape le soir du Jeudi saint : c’est pourquoi on les voit souvent avec des ailes !

Pâques est célébré d’une multitude de manières différentes : au Québec par exemple, on pratique la cueillette de l’Eau de Pâques, pendant laquelle les enfants récupèrent de l’eau d’un ruisseau ou d’une rivière. En Allemagne, on fabrique des biscuits en forme d’agneau, appelés Osterlammele, et l’on décore les arbres de Pâques avec des oeufs. Mais c’est certainement en cuisine que l’on retrouve le plus de traditions. Nous avons donc récupéré quelques recettes selon les traditions, pour vous proposer des menus originaux de Pâques !

 


 

 

Entrées de Pâques

Les tourtes de Pâques

Chaque région a sa spécialité en ce qui concerne les pâtés ou tourtes de Pâques. Nos préférés : la tourte du Poitou, à base de noix de veau, de champignons et de cognac, ou encore la tourte italienne aux blettes et oeufs.

Découvez les tourtes de nos traiteurs

Les entrées aux oeufs

Les oeufs ne sont pas qu’en chocolat à Paques ! C’est l’occasion de les associer aux nouveaux légumes de printemps en confectionnant des oeufs bénédictes aux fines herbes, ou encore de vous essayer aux oeufs cocotte à l’oseille, un délice.

Faites un tour chez nos crémiers

Les entrées aux asperges

C’est le printemps, l’a-t-on assez dit ? C’est donc le moment pour cuisiner les asperges : crème brûlée d’asperges et parmesan, terrines d’asperges, ou asperges aux morilles.

Faites vous livrer vos asperges !

 


 

 

Plats principaux pour Pâques

 

France : l’agneau pascal et ses flageolets

Pour un déjeuner traditionnel, on se tourne vers le triumvirat officiel : agneau, flageolets, haricots verts.

Pour l’originalité, on la puise dans la cuisson de l’agneau : braisé pendant 7 heures, rôti et accompagné de galettes de pommes de terre, ou encore à la broche, ou au vin rouge.

L’important, c’est de s’y prendre à l’avance ! Réservez votre agneau ou faites le livrer dès vendredi pour un weekend tranquille.

 

Suède : le Surstromming

Spécialité à base de hareng fermenté, le surstromming a une sacrée réputation : ce plat à l’odeur extrêmement forte fait carrément l’objet d’un challenge pour voir qui la supportera le plus longtemps.

On l’adapte en version plus douce : une salade de pommes de terre tièdes, hareng, petits pois et oignons rouges !

Je tente le hareng

 

Italie : le lapin

Un lapin en cocotte au safran, aux raisins secs, ou encore aux carottes et à la sauce tomate, qu’on accompagne de polenta, d’une tombée de champignons au lard, ou encore de tagliatelles.

 

 


Les desserts de Pâques

 

Les Gâteaux de Pâques

Et si on en profitait pour s’essayer à des traditions d’autres pays ? En Italie, la Pastiera est composée de farine, ricotta, et d’eau de fleur d’oranger. En Russie, la Pashka se confectionne avec du fromage blanc et des raisins secs; tandis qu’en Roumanie on confectionne la Pasca, à base de de fromage frais, crème fraîche, jaunes d’œufs, raisins secs et sucre. En France, on n’oublie pas le délicieux Fraisier ou la Charlotte.

 

 

Les Biscuits de Pâques

Si en Allemagne, on confectionne des biscuits en forme d’agneaux, on imagine que tout le monde n’a pas le temps, ou les doigts de fées nécessaires. On peut donc se pencher vers les biscuits en forme d’oeufs, ou tout simplement des sablés en forme de cloches, lapins, et nids.

 

 

Les Chocolats de Pâques

Prêts à organiser une belle chasse aux oeufs ? Si vous ne vous sentez pas de les confectionner vous-mêmes, vous pouvez vous amuser à peindre des coquilles d’oeufs durs, ou encore passer chez votre chocolatier préféré.

No tags

Partager cet article

Saint Valentin 2020 : un dîner pour tous les budgets

Et si votre restaurant préféré était … chez vous ? Cette année, faites vous livrer les produits de vos artisans pour un dîner aux chandelles à votre image. Que vous passiez quelques heures aux fourneaux ou que vous fassiez confiance à nos traiteurs, il y a mille manières d’offrir un dîner délicieux, pour tous les budgets.

 

Un dîner pour deux à moins de 30€

 

 

Je cuisine pour deux

Un tour au marché pour un dîner simple et délicieux !

En entrée : Ceviche de lieu noir, mangue et grenade à la coriandre

Pour le plat : Risotto au Poireaux et Saint Jacques

En Dessert : Mousse au chocolat sur lit de mangue

 

MA LISTE DE COURSES

Chez le Primeur :

1 Mangue, 1 Grenade, 1 botte de coriandre, 1 Citron vert, 2 Poireaux, 1 Oignon rouge, 1 Oignon blanc

Chez le Poissonnier :

1 Filet de lieu noir, 6 Coquilles saint Jacques

A l’épicerie Fine :

3 oeufs, 100g de chocolat noir, 1 bouteille de vin blanc, 150g de riz à risotto, un sachet de sucre vanillé

 

MA RECETTE DE SAINT VALENTIN

Commencez par votre mousse au chocolat : séparez les blancs des jaunes d’oeufs. Faites fondre le chocolat dans une casserole au bain marie, puis, hors du feu, incorporer les jaunes et le sucre. Battre ensuite les blancs en neige ferme, et les ajouter délicatement au mélange à l’aide d’une spatule.

Utilisez la moitié de votre mangue et coupez celle-ci en brunoise. Disposez-la ensuite au fond d’une terrine ou de plusieurs verrines; puis versez la mousse au chocolat et laissez reposer au moins deux heures.

Préparez ensuite votre risotto : d’une part, découpez vos poireaux en losanges. Puis, après avoir découpé finement la moitié de votre oignon, et l’avoir fait revenir dans une noisette de beurre dans une casserole, ajoutez le riz et versez un verre de vin blanc. Une fois le riz transparent, glissez les poireaux, puis versez peu à peu du bouillon en mélangeant régulièrement jusqu’à ce que votre cuillère tienne droite dans la casserole. Sortez du feu.

Découpez ensuite votre filet de lieu en mirepoix, soit en gros cubes de 1 cm de côté; Ajoutez-y le quart de votre oignon rouge découpé finement, le jus de votre citron vert, et une cuillère d’huile d’olive. Laissez reposer un quart d’heure, pendant lequel vous pouvez découper votre mangue en macédoine et épépiner la grenade. Ajoutez les fruits et la coriandre finement découpée.

Enfin, nackez les saint jacques juste avant de servir !

 

Je commande pour deux

On peut aussi se régaler, sans rien faire !

En entrée je commande un Tartare de Poisson chez le poissonnier.

Pour le Plat, pourquoi pas une belle Lasagne italienne?

Et pour le dessert Je sélectionne finalement une ribambelle de petits macarons chez mon boulanger !

 

 


 

Un dîner pour deux à moins de 60€

 

Je cuisine pour deux


En entrée :
12 Huîtres !

Pour le plat : Pâtes fraîches à la Vongole et leurs Gambas

En Dessert : Pavlova de pistaches et framboises

 

MA LISTE DE COURSES

Chez le Primeur :

2 échalotes, une gousse d’ail, 1 botte de persil, 125g de pistaches fraîches, 125g de framboises

Chez le Poissonnier :

12 Huîtres, 500g de palourdes, 200g de gambas

A l’épicerie Fine :

3 oeufs, 50 cl de crème liquide, 50 cl de mascarpone, 1 bouteille de vin blanc, 150g de pâtes fraîches, 120g de sucre, 30g de sucre glace.

 

MA RECETTE DE SAINT VALENTIN

Commencez par faire tremper vos palourdes dans 5L d’eau tiède avec une grosse poignée de gros sel. Vous les rincerez dans une demi-heure.

Préparez ensuite vos meringues : montez les blancs en neige, puis incorporez peu à peu le sucre pour obtenir un mélange bien ferme et brillant. Sur du papier sulfurisé, déposez la meringue en formant deux beaux cercles. Faites cuire à 100 degrés pendant une heure, puis laissez le four entr’ouvert jusqu’à ce que les meringues aient refroidi.

Montez ensuite votre crème : fouettez le mascarpone et la crème; si le mélange n’est pas assez liquide, vous pouvez ajouter un peu d’eau pour délayer. Ajoutez finalement le sucre glace et mettez votre chantilly au frais.

Pour les vongole, commencez par découper vos échalotes et votre ail très finement. Pendant ce temps, faites bouillir votre eau pour les pâtes, et cuisez-les. Ôtez deux minutes au temps de cuisson : vous terminerez celle-ci avec les palourdes.

Faites ensuite revenir vos échalotes dans de l’huile d’olive, puis versez les palourdes sans oublier de les rincer à grandes eaux auparavant. Versez un verre ou deux de vin blanc et observez vos palourdes s’ouvrir avec la chaleur ! Ajoutez les Gambas, puis les pâtes avec une louche d’eau de cuisson et laissez cuire deux minutes en mélangeant non stop. Ajoutez le persil.

Pour terminer, montez les pavlovas : sur la meringue, déposez les pistaches concassées, les framboises, et la chantilly, en étages jusqu’à épuisement.

Ouvrez vos huîtres, et belle soirée !

 

Je commande pour deux

En entrée Je commande une belle burrata à la truffe et sa foccaccia

Pour le Plat, Je me fais livrer des pâtes fraîches au speck et gorgonzola

Et pour le dessert Je commande les pâtisseries de Saint-Valentin des plus grands pâtissiers !

 

 


 

Un dîner pour deux à moins de 120€

 

 

Je cuisine pour deux


En entrée :
Un plateau de fruits de mer

Pour le plat : Côte de boeuf maturée et ses pommes de terre grenaille

En Dessert : Fondue de chocolat aux fruits frais

 

MA LISTE DE COURSES

Chez le Primeur :

1 Ananas, 125g de fraises, 125g de framboises, 2 kiwis, 2 mandarines, 200g de pommes de terre grenaille, 1 botte de persil, 1 tête d’ail.

Chez le Poissonnier :

1 Plateau de fruits de mer pour deux personnes

Chez le Boucher:

Une belle côte de boeuf maturée pour 2 personnes

A l’épicerie Fine :

200g de chocolat noir, beurre frais.

Machine à fondue à bougie chauffe plat !

 

MA RECETTE DE SAINT VALENTIN

Commencez par découper et peler vos fruits pour la fondue : taillez les kiwis en grandes tranches, ôtez les têtes des fraises, découpez l’ananas en gros morceaux.

Ensuite, saisissez votre côte de boeuf de chaque côté dans un peu de matière grasse. Une fois les deux côtés bien colorés, passez la côte de boeuf au four à 100 degrés pendant une trentaine de minutes.

Pendant ce temps, coupez l’ail finement et jetez le dans la poêle déjà utilisée avec vos pommes de terre; laissez cuire à feu moyen, sous couvercle, jusqu’à sentir une bonne odeur de pomme de terre. Retournez les alors et laissez encore cuire cinq minutes; après cela, retournez les plus souvent.

 

Je commande pour deux

En entrée Je commande une toute petite boîte de caviar

Pour le Plat, Je me fais livrer un beau plateau de fruits de mer

Et pour le dessert Une bouteille de champagne et des chocolats fins !

No tags

Partager cet article

Les fruits et légumes de saison du mois de janvier : comment faire le plein de vitamines au cœur de l’hiver !

Janvier peut rimer avec Vitamine C !

Cette vitamine, au premier rang des antioxydants, vous aide à faire face à l’hiver en boostant votre système immunitaire, en luttant contre la fatigue, et en protégeant divers organes. Au mois de janvier, pas besoin de sortir les compléments alimentaires ! Les fruits et légumes d’hiver sont des sources amplement suffisantes pour combler vos besoins. Petit tour des fruits et légumes du mois de janvier !

 


 

Les fruits de saison en Janvier

 

Pommes et Poires

Les pommes et les poires d’hiver sont des sources de fibres et de vitamine C, ainsi que d’hydratation !

On les cuisine seules (en compote, accompagnées d’épices : vanille, cannelle, clou de girofle, anis étoilé…) ou accompagnées : en tartes fines ou tatins, crumbles, flans, galettes des rois, gâteaux…

La pomme et la poire sont aussi parfaites en entrée ou accompagnement : parmi nos recettes préférées, une salade de mâche, bleu d’auvergne et pomme saisie ; ou encore du boudin aux pommes !

 

Les agrumes : clémentines, mandarines, citrons, oranges et pamplemousses

Et de France s’il vous plaît ! Les agrumes sont des alliés sans pareil au cœur de l’hiver pour vous apporter des nutriments mais aussi le bon goût de l’été.

En desserts, on les utilise facilement dans des salades de fruits de saison, en tartes (goûtez la tarte au chocolat à la clémentine !), en mousses, fondants, en riz au lait, mais on peut aussi confectionner ses propres confitures pour l’été !

Côté salé, on pense au canard à l’orange ou aux salades d’agrumes aux crevettes !

 

Fruits exotiques : Kaki, Kiwi, Grenade

Bonne nouvelle : on en trouve originaires du Sud de la France pour des produits ayant moins voyagé !

le Kaki et le kiwi sont délicieux en crumbles, mousses ou confitures maison, pour des recettes acidulées et différentes. Pensez aussi aux smoothies en dessert ou en snack pour une alternative aux gâteaux !

La Grenade s’associe aux saveurs salées : chèvre, betterave et grenade pour une salade qui réveille, ou encore concombre et aneth ! En dessert, on l’associe à la mangue ou à la banane pour un choc des saveurs !

 


 

Les Légumes de Janvier

 

Les Choux : vert, blanc, de Bruxelles, frisé, rouge…

Savez-vous que les choux font partie des aliments essentiels à une alimentation équilibrée ? Ils favorisent l’élimination des toxines, renforcent l’immunité, apportent du potassium, des vitamines du groupe B, et sont très peu caloriques. Ces super-aliments sont donc des alliés parfaits pour l’hiver !

Pour les cuisiner, on pense aux choux farcis, gratins, embeurrées, poêlées, mais aussi aux salades (coleslaw associant chou rouge et blanc) ou aux soupes !

 

Les salades : frisée, mâche, pousse d’épinard

Elles sont fraîches et croquantes ! Les salades d’hiver sont pleines de saveurs et se dégustent seules ou accompagnées.

Une fois par semaine, une belle salade peut se substituer à votre dîner : une salade de mâche, betterave et quinoa à l’oignon rouge, ou encore pousses d’épinard, magrets de canard et fromage de chèvre !

 

Carotte, Navet, Panais, Poireaux, Céleri Rave et Branche

Cela vous paraît familier ? Le mélange de choc pour un pot-au-feu parfait, ou encore une soupe de légumes ! Savoureux, faciles à cuisiner, et subtils, ces légumes ont tout pour plaire.

Pour des repas rapides, pensez à des purées simples : carotte & cumin, panais & muscade, navet & persil…

En soupes, ils s’accordent parfaitement les uns avec les autres, ajoutez simplement du porc en morceaux, ou du poisson pour un clam chowder !

 

Les Courges : butternut, Potiron

Elles s’utilisent en accompagnement ou comme les stars du repas : les courges sont des alliées de taille durant l’hiver !

En recettes salées, on pense bien entendu aux soupes (butternut, lait de coco, et curcuma) mais aussi aux courges rôties, accompagnées de quinoa et feta, ou aux lasagnes de butternut !

On utilise aussi le potiron pour des gâteaux sucrés comme un fondant au potiron ou une tarte.

 

La Betterave

Alliée beauté, mais aussi excellente pour l’organisme en général, la betterave permet de faire briller vos assiettes en janvier !

En salade bien entendu, ou tartinable, simplement mélangée avec du chèvre et mixée; pensez aussi à la purée au vinaigre balsamique pour accompagner un steak de thon, une bavette ou un canard.

En plats, on pense aux soupes, aux gratins, ou aux lasagnes : épinards, betteraves et chèvre.

No tags

Partager cet article

Conserver sa viande, nos conseils et astuces

Conserver sa viande est souvent une question délicate : comment la congeler, quand la préparer, quand ne plus y toucher… Nous avons donc demandé des conseils à nos bouchers afin de mieux vous aider sur ce sujet technique. Petit tour des questions fréquentes !

Lisez notre article sur le choix de son morceau de viande !

 


 

Conserver sa viande au réfrigérateur

 

De l’importance de l’emballage

La première règle dans la conservation de votre viande : respecter l’emballage de votre boucher. Comme nous l’avons vu dans nos précédents articles sur la boucherie, une viande travaillée par un boucher (donc, maturée, découpée, etc) devient particulièrement fragile. Dès sa sortie de la boucherie, donc, elle doit être prise en charge de manière à conserver la chaîne du froid, mais aussi en conservant son emballage, lequel a été choisi par votre boucher pour la protéger au mieux.

Certains ont l’habitude de placer tout de suite leur viande dans une boîte hermétique ; malheureusement, celles-ci empêchent la ventilation de la viande. De la même manière, placer une pièce dans de l’aluminium va avoir tendance à oxyder celle-ci. Enfin, la placer sur une assiette ou autre support peut développer les bactéries. Il est donc impératif de conserver l’emballage d’origine avant de placer votre viande au réfrigérateur.

 

Réfrigérateur : l’emplacement et le temps de conservation

Côté réfrigération, c’est avant tout une histoire d’emplacement : il faut impérativement conserver la viande dans la partie la plus froide du frigo, juste au-dessus du bac à légumes, de façon à ce qu’elle bénéficie d’une température comprise entre 0 et 4°C.

Pour le temps de conservation, celui-ci dépend de la pièce et de son état ! En effet, une pièce très travaillée, telle que la viande hachée, doit être consommée dans les 12 heures, et conservée au frigo durant tout ce temps. Une pièce plus brute, tels qu’un steak ou un rôti, se conservent jusqu’à 3 jours.

En règle générale, les venaisons se conservent plus longtemps que les viandes plus fragiles : si le sanglier, le cerf, la dinde et l’oie peuvent se conserver relativement longtemps, le boeuf, le veau, le mouton et l’agneau sont plus sensibles et doivent être consommés plus rapidement.

 

La viande sous vide

Une viande sous vide comporte toujours une date limite de consommation, qui peut aller jusqu’à 3 semaines après l’achat, mais toujours en respectant les conseils ci-dessus : dans leur emballage d’origine, à l’endroit le plus froid du réfrigérateur.

 


 

Congeler et décongeler la viande

 

Quelles viandes peuvent être congelées ?

Toutes ! Du temps qu’elles sont encore bonnes à consommer. Le plus important est d’être certain que la chaîne du froid a bien été respectée. Ainsi, vous pouvez congeler une viande hachée tout de suite après l’avoir achetée, même si celle-ci n’est pas sous vide.

Les pièces plus grandes, tels que les rôtis, ou encore les venaisons, et même les volailles, peuvent facilement être congelées, en respectant quelques étapes.

 

Les étapes de congélation de la viande

SI votre viande est sous vide, c’est tout simple : ne l’ôtez surtout pas de son emballage, et mettez-la simplement au congélateur.

Si cependant, votre viande sort de chez le Boucher, et n’a pas été mise sous vide, voici quelques étapes à respecter :

-Lavez-vous les mains, et lavez bien toutes les surfaces en contact avec votre viande.

-Déballez votre pièce, et mettez la dans un sac de congélation, ou dans du papier cellophane, en essayant d’ôter le maximum d’air.

-SI vous congelez beaucoup de viande, ajoutez une étiquette avec la date de congélation. En effet, vous ne pourrez pas conserver indéfiniment vos pièces !

 

Combien de temps conserver la viande au congélateur

Tout comme au réfrigérateur, il convient de ne pas conserver indéfiniment la viande au congélateur. Le temps de conservation dépend aussi de la pièce choisie. Par exemple, un steak haché se conservera 3 à 4 mois seulement, tandis que les autres morceaux pourront se garder jusqu’à 12 mois. Enfin, les morceaux cuits pourront se conserver jusqu’à un an après leur mise au froid.

 

Décongeler la viande

Les fibres et les graisses de votre viande ont souvent été préservées lors de leur congélation; cependant, la décongélation peut altérer la viande et l’assécher. Il convient donc d’y aller en douceur lors de la décongélation : ne jamais la mettre au micro-ondes !

Déposez la au réfrigérateur pendant 24h, puis laissez la à température ambiante pendant une heure. Elle sera plus tendre et bien meilleure à la cuisson !

 


 

Conserver la viande cuite

Une viande cuite pourra se conserver plus longtemps au frigo, ce qui est parfait lorsque l’on souhaite cuisiner le weekend pour le reste de la semaine.

Il faut cependant respecter un certain nombre de conseils (valables pour tous les types de restes, par ailleurs ! ) :

  • Ne laissez jamais vos aliments hors du réfrigérateur plus de deux heures. En été, ce délai se réduit à une heure !
  • Ne laissez pas vos aliments dans des récipients qui ont servi à la cuisson, mais dans des récipients propres, et couvrez les !
  • Servez les restes toujours bien chauds. Réchauffez soigneusement les restes et plats cuisinés avant consommation. Amenez les sauces, les soupes et les jus à ébullition. Chauffez les autres aliments à 75°C au minimum. Remuez pour bien répartir la chaleur.
  • Ne réchauffez jamais plus d’une fois un aliment ou un plat cuisiné.

 


 

Comment savoir si ma viande est encore bonne ?

Le premier indice pour savoir si une viande est toujours consommable : sa date de préparation ! Ce n’est pas parce que votre viande a l’air bonne qu’elle l’est encore, malheureusement. Une viande qui a passé plus de 6 jours au réfrigérateur a très probablement développé des bactéries, ne vous improvisez donc pas boucher : jetez la.

Dans la limite de sa date de consommation, certains indices peuvent vous permettre de reconnaître une viande avariée :

  • sa couleur : une viande verdâtre ou présentant des tâches.

A ne pas confondre avec l’irisation (un aspect d’arc-en-ciel), qui est due à l’humidité, mais pas forcément signe de bactéries. Les jambons sans nitrites peuvent aussi présenter des couleurs foncées (violet, marron) qui ne doivent pas inquiéter. Enfin, une viande sous vide peut avoir une couleur violacée à l’ouverture, sans que cela signifie qu’elle est avariée.

  • sa texture : comme avec le poisson, une viande visqueuse n’est plus propre à la consommation.

Certaines volailles peuvent présenter un film aqueux qui n’est pas en lui-même problématique. Mais toute protéine gluante, visqueuse, ou collante, est un signe de bactéries.

  • son odeur : une viande qui sent mauvais n’est plus bonne.

Attention cependant ! Certains procédés peuvent donner une mauvaise odeur à la viande, notamment la mise sous vide ou la cachérisation. Dans ce cas, référez vous d’abord aux deux points ci-dessus, l’odeur et la texture; enfin, laissez reposer la viande en-dehors de son emballage pendant une quinzaine de minutes, et vérifiez à nouveau son odeur.

Vous savez désormais tout sur la conservation de votre viande ! Retrouvez ici les bouchers qui vous livrent !

No tags

Partager cet article

Le tour de Paris des Galettes

Les pâtissiers parisiens allient respect des savoir-faire et inventivité. En 2020, leurs créations autour de l’épiphanie sont à leur image : techniques, créatives, et renversantes. Suivez le guide !

Découvrez toutes les galettes livrées chez vous par nos pâtissiers !

 

 

Kevin Lacote – KL Pâtisserie, Paris 17

Une galette en toute simplicité pour les habitants du 17ème ! Crème d’amandes frangipane, amandes caramélisées, fleur de sel, pâte feuilletée AOP Montaigu, pour une galette réalisée d’une main de maître et disponible pour 4, 6, 8 personnes. Sa fève, elle aussi minimaliste, rappelle les qualités de cet artisan hors-pair : l’excellence dans la pureté.

Toutes les pâtisseries de Kevin Lacote

 

 

La Maison Gérard Mulot, Paris 6

La Maison Mulot nous ravit à chaque occasion ! Grands spécialistes des tourtes et tartes, leur galette est insoutenable de légèreté et de craquant.
Leur galette Amande à la frangipane épaisse rivalise avec leur Melchior, au cœur amande pistache incrusté de fruits secs torréfiés.

Toutes les galettes de la Maison Mulot

 

 

Karamel, Paris 7

Deux créations aussi pour l’enseigne la plus caramélisée de Paris !
Leur galette traditionnelle à la crème de frangipane est fourrée aux éclats d’amandes rustiques grillées dans une pâte feuilletée inversée, et surmontée d’une opaline caramélisée, avec une finition karamel à tartiner.

Quant à leur sublime galette aux pommes, tenez-vous bien : Compotée de pommes de saison caramélisées, pâte feuilletée inversée, opaline de caramel et chips de pommes.

A la découverte de Karamel

 

 

Maison Vérot, Paris 3, Paris 6, Paris 15

Avez-vous déjà goûté une galette salée ?
La Maison Vérot vous a concocté une recette unique :

Une galette alliant le moelleux du cochon et la générosité du foie gras de canard, le tout recouvert d’une pâte feuilleté fondante !

Les cochons de la Maison Vérot sont élevés dans le Perche à la Bazoche-Gouet dans le respect de la qualité et de l’animal.

Les produits de la Maison Vérot

 

 

La Goutte d’Or, Paris 18

La superbe pâtisserie de Yann Menguy vous propose une galette traditionnelle, avec un twist : sa frangipane au sucre muscovado est un magnifique mélange de savoir-faire et d’exotisme. Quant à son topping de noix torréfiées, il apporte un croquant gourmand à la souplesse de sa pâte feuilletée.

Les créations de Yann Menguy à la Goutte d’Or

 

 

Poilâne, Paris 6

La Maison que l’on ne présente plus oscille entre gourmandise et tradition ! Leur fameuse galette non fourrée à la recette ancestrale, une galette feuilletée sans crème à l’intérieur, comme on partageait avant que les galettes fourrées ne fassent leur apparition. Un feuilletage au beurre frais dans toute sa simplicité et sa légèreté, qui révèle tout le savoir-faire Poilâne® en matière de pâtisserie-boulangère. Se déguste avec de la confiture pour les très très gourmands.

La Galette fourrée à la Crème de Noisettes, créée en 1999 par le père d’Apollonia Poilâne, est devenue la « classique » de la maison. Excellente alternative à la galette aux amandes, cette galette offre un feuilletage au beurre frais, tout en finesse, et une crème à la noisette qui sait rester légère.
En 2020, la Galette à la Crème de Noisettes revêt un nouveau décor en ailes de moulin.

Les créations de Poilâne

 

 

Gâteaux d’émotion – Philippe Conticini, 7ème et 16ème

Le bon goût du beurre frais et de l’amande dans une galette simplissime et si feuilletée ! En prime, le charmant visage du Chef lui-même, à se mettre sous la dent.

Les pâtisseries de Philippe Conticini

 

 

La Glacerie, 4ème

le MOF David Wesmaël a encore frappé ! Ce n’est pas une galette, mais une couronne des rois glacée que vous propose la Glacerie.

Sur une base dacquoise aux amandes caramélisées ultra moelleuse avec un caramel coulant à la vanille, la glace à l’amande douce – délicieux clin d’oeil à la frangipane – se marie aux sorbets Muroise et abricot à la badiane.
Pour élire les reines et rois d’un jour, David Wesmaël a glissé plusieurs fèves gourmandes et comestibles au coeur de la couronne. Les chanceux auront ainsi le plaisir de goûter à une fève au chocolat noir à la liqueur d’oranges et oranges confites ou encore au chocolat au lait à la guimauve framboise et tagada. Un pur délice !

Toutes les créations glacées de la Glacerie Paris

 

 

Foucade, Paris 3ème et Paris 17ème

Marjorie Fourcade assoie année apès année son savoir-faire autour des pâtisseries inclusives : sans gluten, sans lactose, à impact glycémique faible…

Dans cette lignée, sa galette exotique Ananas-coco est acidulée tout en restant légère, tandis que l’authentique parvient à être gourmande et végétale. Au menu donc : galette sablée bio à la farine de châtaigne garnie d’une frangipane à la crème d’amande brute et crème pâtissière végétale. Les deux galettes sont sans gluten !

Foucade et ses délices

 

 

Christophe Michalak, Paris 4ème, 6ème et 11ème

3 Galettes création pour l’artiste-pâtissier !

Une Galette Amande, une gourmande Gianduja et une épatante Pistache : le savoir-faire et l’inventivité de Christophe Michalak sont encore au rendez-vous !

Les œuvres de Christophe Michalak

No tags

Partager cet article

Composer son plateau de fruits de mer

En toute saison, les fruits de mer nous régalent de leur fraîcheur, leur goût iodé, et leurs saveurs étonnantes.
Pour composer un plateau, on peut faire confiance à son poissonnier, ou bien décider de mettre sa créativité à l’emploi et associer ses mets préférés et quelques découvertes. Découvrez les conseils de nos poissonniers pour ne jamais vous tromper !

 


 

LA SAISON

On ne mange pas d’huîtres les mois sans « R », certes, mais les autres fruits de mer sont aussi sensibles aux saisons ! Vos poissonniers sauront toujours vous conseiller les fruits de mer de saison; entre-temps voici nos conseils !

Respect des cycles de reproduction et température de l’eau varient selon les mois; c’est pourquoi voici un calendrier des mois auxquels déguster vos coquillages et crustacés :

Janvier Bigorneau, bulot, coquille saint jacques, crevette, huitre, moule, praire
Février coquille saint jacques, pétoncle, crevette, huitre, moule, praire
Mars Bulot, coquille saint jacques, pétoncle, crevette, huitres
Avril Coquille saint jacques, pétoncle, crevette, langouste, palourde
Mai Coquille saint jacques, pétoncle, crevette, langouste, langoustine, tourteau, crabe, palourde
Juin Crevette, langouste, écrevisse, homard, langoustine, palourde
Juillet Crevette, langouste, écrevisse, homard, langoustine, gambas
Août Crevette, langouste, écrevisse, homard, langoustine
Septembre Crevette, langouste, écrevisse, homard, langoustine, moule, praire, sèche
Octobre Crevette, homard, langouste, moule
Novembre Crevette, homard, huitre, langouste, moule, oursin
Décembre Coquille Saint-Jacques, pétoncle, crevette, homard, huitre, moule

 


 

LES QUANTITÉS

Plateau d'huîtres - epicery

Les quantités varient en fonction de l’utilisation de votre plateau : en apéritif, en entrée, ou en plat principal.
En apéritif, quelques coquillages par personne suffisent : 3 à 6 huîtres par personne ou quelques bulots sauront ravir les papilles sans ôter l’appétit.
En entrée, privilégiez les coquillages et les crevettes : 3 huîtres, 3 pétoncles et 3 crevettes seront parfaits pour une impression de fraîcheur.

En plat, faites vous plaisir ! Les coquillages, crustacés et autres fruits de mer sont des sources de protéines qui stimulent la satiété, tout en restant raisonnables en apport calorique. Les fruits de mer sont donc un repas idéal !

Pour bien manger donc, partez sur les quantités suivantes : 6 huîtres, 6 palourdes, 1/2 tourteau, deux langoustines et 3 crevettes par personne, soit approximativement 150 à 300 g de chair par personne.

Pour commander votre plateau de fruits de mer, faites confiance à votre poissonnier !

 

 

 


 

LA PRÉSENTATION

Plateau de Fruits de Mer & Crustacés - epiceryPensez à une montagne ! Le plus gros ou le plus luxueux au centre, le plus plat aux extrémités. N’hésitez pas à utiliser les coquilles des Saint Jacques pour y poser des crevettes, ou des assiettes à beurre en grès pour une présentation plus moderne.

Au fond, on étale bien entendu de la glace pour garder les fruits de mer au frais; on peut la recouvrir d’algues, ou la laisser visible.

Pour donner une belle impression de générosité, ne rangez pas en rang d’oignon vos produits: laissez les respirer !

Enfin, vous n’avez pas de plat adapté ou assez grand ? Utilisez plusieurs plats de hauteurs et diamètres différents pour une table moderne.

 

 

 


 

ACCOMPAGNEMENTS

 

La Mayonnaise

C’est l’occasion ou jamais de se lancer dans la mayonnaise maison ! Vos crevettes et bulots ont des goûts délicats et une mayonnaise fraîche est idéale pour les accompagner.

Si vous vous lancez, profitez-en pour diviser votre mayonnaise et la mélanger avec vos épices préférées : de la coriandre, du safran, de l’aneth… Variez les plaisirs, vous découvrirez peut-être votre prochaine obsession !

 

Le pain et le beurre

Avec les huîtres, n’oubliez pas le pain et le beurre, les alliés de l’iode !

Le pain de seigle notamment, ou le pain noir s’associent particulièrement bien avec les fruits de mer. Cet aliment a d’ailleurs tout pour lui, car il stimule la production de sérotonine, l’hormone du bonheur !

Associez le avec un beurre de baratte frais ou un beurre citronné fait maison : prélevez les zestes du citron, râpez-les finement, et mélangez-les avec du beurre. Roulez le beurre obtenu dans un film alimentaire afin d’obtenir un joli rouleau, et découpez celui-ci en morceaux. A l’instar de la mayonnaise, vous pouvez aromatiser votre beurre avec plusieurs épices différentes, notamment une pincée de piment d’Espelette !

Enfin, pour les chairs plus « sèches » telles que le homard, préparez une sauce de beurre fondu au citron agrémenté de persil, et versez celle-ci directement sur le homard, encore chaude.

 

Les poissons et coquillages

Saumon fumé - epicery

S’il est une erreur à ne pas commettre, c’est bien de disposer des découpes de poisson sur votre plateau de fruits de mer. cela ne signifie pourtant pas que vous ne pouvez pas ajouter du saumon fumé à part, après avoir dégusté les chairs les plus fines (amandes, pétoncles, huîtres et homard). En effet, les poissons ont des chairs plus fortes en goût que les fruits de mer, et peuvent donc rapidement effacer ceux-ci.
De la même manière, une poêlée de couteaux à l’ail ou des moules de bouchot pourront suivre à merveille des fruits de mer, mais vous empêcheront d’apprécier les chairs les plus fines si consommés plus tôt.

Découvrez les fruits de mer, coquillages et crustacés près de chez vous !

 

 

 

 


 

ACCORDS

Que boire avec un plateau de fruits de mer ?

 

Sans alcool

Une limonade maison peu sucrée peut être parfaite pour faire ressortir vos fruits de mer !
Les huîtres très salées iront aussi très bien avec un thé un peu amer. Enfin, vous pouvez associer le jus de betterave ou le jus de gingembre (encore une fois, sans trop de sucres) pour les plus aventureux !

 

Vins, champagnes et cocktails

Champagne & Fruits de mer - epicery

Bien entendu, le Chablis est toujours conseillé pour accompagner des huîtres; mais un Champagne ou encore un Prosecco peu sucrés seront du meilleur effet en assemblage. Enfin, un vin rouge léger, notamment un Saumur ou Loire frais pourront aussi accompagner à merveille votre plateau !

Avez-vous déjà goûté l’Oyster Martini ? un gin glacé, quelques gouttes de vermouth blanc, et le jus de l’huître… un régal !

Pour les moins aventureux, nous recommandons aussi les cocktails à base d’Anis, de champagne, d’aneth ou de vermouth blanc. Enfin, un gin Tonic floral (accompagné d’une goutte d’eau de fleurs par exemple) sera parfait en toute saison !

Vous avez aimé notre article sur la poissonnerie ? Découvrez notre article sur La Fine Marée, un de nos poissonniers préférés !

No tags

Partager cet article